السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

taza-houcima 2011 + corrigé


Source : MOHAMED BOUCHRIHA

Texte :

Ma mère se leva pour se préparer .Elle changea de chemise et de mansouria, chercha au fond du coffre une vieille ceinture brodée d’un vert passé, trouva un morceau de cotonnade blanche qui lui servait de voile, se drapa dignement de haïk fraichement lavé.

C’était, en vérité, un grand jour, j’eus droit à ma djellaba blanche et je dus quitter celle de tous les jours, une djellaba grise, d’un gris indéfinissable, constellée de taches d’encre et de ronds de graisse.

Lalla Aicha éprouva toutes sortes de difficultés à s’arracher du matelas ou elle gisait.

J’ai gardé un vif souvenir de cette femme, plus large que haute, avec une tête qui reposait directement sur le tronc, des bras courts qui s’agitaient constamment. Son visage lisse et rond m’inspirait un certain dégoût. Je n’aimais pas qu’elle m’embrassât. (…)

Enfin, tout le monde s’engagea dans l’escalier .Nous nous trouvâmes bientôt dans la rue.

Les deux femmes marchaient à tout petits pas, se penchant parfois l’une sur l’autre pour se communiquer leurs impressions dans un chuchotement. À la maison, elles faisaient trembler les murs en racontant les moindres futilités, tellement leurs codes vocales étaient à toute épreuve ; elles devenaient, dans la rue, aphones et gentiment minaudières.

Parfois je les devançais, mais elles me rattrapaient tous les trois pas pour me prodiguer des conseils de prudence et de des recommandations. Je ne devais pas me frotter aux murs : les murs étaient si sales et j’avais ma superbe djellaba blanche, je devais me moucher souvent avec le beau mouchoir brodé pendu à mon cou, je devais de même m’écarter des ânes, ne jamais être derrière eux car ils pouvaient ruer et jamais devant car ils prenaient un malin plaisir à mordre les petits enfants.

 

QUESTIONS :

        I.            ÉTUDE DE TEXTE : (10 points)

 

1)      Ce texte est extrait de :

-un roman à thèse - un roman autobiographique - une tragédie - une nouvelle.

a)      Recopiez la bonne proposition (0,5 pt)

b)     Qui en est l’auteur ? (0,5 pt)

c)      Qui en est le narrateur ? (0,5 pt)

 

2)      D’après votre lecture de l’œuvre dans son texte intégral, recopiez les deux propositions qui sont vraies (1 pt)

-Maalem Abdeslem est tisserand.

-Zineb est la sœur du narrateur.

-Lalla Aicha est une voyante.

-Lalla Zoubida est l’épouse de Maalem Abdeslem.

 

3)      « C’était, en vérité, un grand jour.» Pourquoi l’enfant qualifie-t-il ce jour de grand ? (0,5 pt)

 

4)      Le portrait que fait le narrateur de Lalla Aicha est :

-valorisant – dévalorisant - neutre

a)      Recopiez la bonne proposition (0,5 pt)

b)     Relevez dans le texte deux indices pour justifier votre réponse. (0,5 pt)

 

5)      Quel sentiment l’enfant éprouve-t-il envers Lalla Aicha ? (0,5 pt)

6)      Recopiez le tableau suivant et complétez-le à partir du texte. (1 pt)
 

Champ lexical des vêtements

 

Champ lexical du corps

   

 

 

7)      « À la maison, elles faisaient trembler les murs en racontant les moindres futilités, tellement leurs cordes vocales étaient à toute épreuve ; elles devenaient, dans la rue, aphones et gentiment minaudières. »

a)      La figure de style contenue dans cet énoncé est :

- Une comparaison - un euphémisme - une hyperbole -une métonymie

Recopiez la bonne proposition. (0,5 pt)

b)     L’emploi de cette figure de style permet de :

-montrer un contraste - critiquer Lalla Aicha - valoriser les deux femmes. (0,5 pt)

 

8)      a)- Relevez dans le texte les trois conseils donnés à l’enfant par les deux femmes. (1,5 pt)

b)- Quel est le verbe qui introduit ces conseils dans le texte ? (0,5 pt)

 

9)      Le texte vous parait-il amusant ? Dites pourquoi en une phrase. (1,5 pt)

 

      II.            PRODUCTION ÉCRITE : (10 points)

 

SUJET :

Certains parents font des travaux à la place de leurs enfants (devoirs / exercices / chambre / lit…)

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous donnerez votre point de vue sur ce sujet.

 

Important : il sera tenu compte lors de l’évaluation de votre production des points suivants :

-Respect de la consigne 2 pts

-Cohérence de l’argumentation 2 pts

-Respect de la structure argumentative du texte 2 pts

-Langue correcte (vocabulaire, syntaxe, orthographe, conjugaison et ponctuation.) 5 pts

 

corrigé:

I.            ÉTUDE DE TEXTE : (10 points)

 

1)      Ce texte est extrait de :

-un roman à thèse - un roman autobiographique - une tragédie - une nouvelle.

a)      Recopiez la bonne proposition (0,5 pt)

- Un roman autobiographique.

b)     Qui en est l’auteur ? (0,5 pt)

- Ahmed Sefrioui.

c)      Qui en est le narrateur ? (0,5 pt)

- Sidi Mohammed.

2)      D’après votre lecture de l’œuvre dans son texte intégral, recopiez les deux propositions qui sont vraies (1 pt)

-Maalem Abdeslem est tisserand.

-Zineb est la sœur du narrateur.

-Lalla Aicha est une voyante.

-Lalla Zoubida est l’épouse de Maalem Abdeslem.

-Maalem Abdeslem est tisserand.

-Lalla Zoubida est l’épouse de Maalem Abdeslem.

3)      « C’était, en vérité, un grand jour.» Pourquoi l’enfant qualifie-t-il ce jour de grand ? (0,5 pt)

-Sidi Mohammed qualifie ce jour de grand car il a eu le droit de porter sa djellaba blanche et de quitter celle de tous les jours.

4)      Le portrait que fait le narrateur de Lalla Aicha est :

-valorisant – dévalorisant - neutre

a)      Recopiez la bonne proposition (0,5 pt)

-Un portrait dévalorisant.

b)     Relevez dans le texte deux indices pour justifier votre réponse. (0,5 pt)

-Femme plus large que haute

-Une tête qui reposait directement sur le tronc

-Des bras courts

-Son visage lisse et rond m’inspirait un certain dégoût

5)      Quel sentiment l’enfant éprouve-t-il envers Lalla Aicha ? (0,5 pt)

-Le dégoût

6)      Recopiez le tableau suivant et complétez-le à partir du texte. (1 pt)

 

 

Champ lexical des vêtements

 

Champ lexical du corps

 
 

Chemise – mansouria – ceinture – voile – haïk - djellaba

 

Tête – visage – cou - bras - tronc

 

 
 

 

7)      « À la maison, elles faisaient trembler les murs en racontant les moindres futilités, tellement leurs cordes vocales étaient à toute épreuve ; elles devenaient, dans la rue, aphones et gentiment minaudières. »

a)      La figure de style contenue dans cet énoncé est :

- Une comparaison - un euphémisme - une hyperbole -une métonymie

Recopiez la bonne proposition. (0,5 pt)

- Une hyperbole

b)     L’emploi de cette figure de style permet de :

-montrer un contraste - critiquer Lalla Aicha - valoriser les deux femmes. (0,5 pt)

-montrer un contraste

8)      a)- Relevez dans le texte les trois conseils donnés à l’enfant par les deux femmes. (1,5 pt)

-Il ne devait pas se frotter aux murs.

-Il devait se moucher souvent avec le beau mouchoir brodé pendu à son cou.

-Il devait s’écarter des ânes.

b)- Quel est le verbe qui introduit ces conseils dans le texte ? (0,5 pt)

-Le verbe devoir.

9)      Le texte vous parait-il amusant ? Dites pourquoi en une phrase. (1,5 pt)

-Oui, je trouve le texte amusant car la façon de décrire Lalla Aicha et les conseils donnés sont drôles.

-Le texte est amusant car le narrateur a pu brosser un portrait caricatural de Lalla Aicha ainsi que du comportement des deux femmes.

8 votes. Moyenne 4.63 sur 5.

Commentaires (1)

1. fadwa 10/06/2014

merc beaucoup!!!!

Ajouter un commentaire

السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site