السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

sujet: la liberté des jeunes

Sujet :

Faut-il, à votre avis, accorder une grande liberté aux jeunes, ou au contraire doit-on la limiter?

Introduction

(Annoncer le plan)

Certains disent qu'il faut accorder une grande liberté aux jeunes; d'autres soutiennent le contraire.

Développement

1ère partie: Accorder plus de liberté:

- L'homme est né libre; c'est un droit que reconnaissent les religions, les constitutions, les différentes cultures.

- Un individu dont on limite la liberté serait semblable à un esclave.

- La liberté est une condition du bonheur de l'individu.

- La liberté permet au jeune d'être autonome et responsable.

- Priver un enfant de liberté, ou la réduire, c'est en faire un citoyen lâche et peureux(هلوع، وجل، خائف)

- La liberté est une condition nécessaire de la créativité.

2ème partie: Limiter la liberté:

- Il faut protéger les jeunes car ils ne sont pas assez mûrs.

- Les dangers qui menacent les jeunes sont de plus en plus nombreux.

- Une grande liberté peut conduire le jeune à s'adonner à la drogue, au tabagisme, à la prostitution...

- Parfois, on fait un mauvais usage de la liberté.

- La liberté débridée (مطلق العنان) conduirait à la négligence des devoirs scolaires, familiaux, sociaux...

- Chaque société pose des limites d'ordre moral, religieux et social à la liberté de l'individu.

- Il n’y a pas de liberté absolue.

- Un grande liberté peut entraîner l'anarchie (Désordre politique dû à l'affaiblissement ou la perte de l'autorité de l'Etat) (=confusion, désordre, émeute, gâchis, pagaille, trouble)

3ème partie: Point de vue personnel

A mon avis, il est utile d'accorder une grande liberté aux jeunes. Cependant, il faut leur faire comprendre qu'il y a une différence entre la liberté et l'anarchie. Ils doivent savoir qu'il n'y a pas une liberté absolue, mais une liberté conditionnée par la religion, la loi et les valeurs éthiques de la société.

Conclusion

Les partisans et les détracteurs avancent des arguments multiples. Mais, il faut doser (équilibrer) la liberté.

Les adolescents et leurs parents :

L’adolescence est une étape transitoire qui se situe entre l’enfance et l’âge adulte. Voulant divorcer avec le stade de l’enfant, l’adolescent tente d’accéder à celui de l’adulte, et cela ne se fait pas sans heurts vis-à-vis de son entourage.

L’adolescent se sent tiraillé (tourmenté, inquiet) entre deux besoins tout à fait opposés : à savoir le besoin de sécurité et le besoin d’autonomie. Cette situation déclenche une série de crises, notamment s’il a des parents exigeants. Lui, il pense qu’il est déjà adulte, remarquant certaines transformations physiologiques et psychologiques, croyant que cela est largement suffisant pour acquérir sa liberté. Les parents voient en lui un enfant qui n’a pas encore acquis sa maturité lui permettant d’être un individu capable de gérer sa vie en toute sécurité ; et que la vie n’est aussi simple qu’il croit.

A partir de là, il commence à prendre une position hostile à l’égard des adultes en la personne des parents. Alors, il se révolte.

Si cette crise est moins grave, elle peut être passagère, et l’adolescent va rapidement retrouver sa sagesse .mais dans le cas contraire, elle pourrait avoir des résultats regrettables : l’adolescent pourrait s’adonner à la cigarette, à la drogue, à la criminalité.

L’adolescent doit avoir sa liberté mais relative pour se préparer progressivement à avoir sa liberté totale mais avec le concours de ses parents qui eux aussi doivent être conscients de l’étape complexe et difficile que traverse leur fils ou fille.

Nombreux sont les adolescents qui ont gâché leur vie à cause de cette liberté totale dont ils ne savent pas se servir.

L’autorité des parents :

Dans beaucoup de familles, le rapport entre les parents et leurs enfants est basé sur l'autorité. Certaines personnes soutiennent cette autorité; d'autres au contraire la dénoncent.

Pour l'autorité parentale:

- Les parents protègent leurs enfants contre les dangers qui les menacent (drogue, tabagisme, prostitution...).

- Les enfants, jeunes et moins jeunes, sont immatures: ils ont donc besoin de la tutelle (surveillance) de leurs parents.

- La liberté et l'autonomie conduisent dans plusieurs cas à la délinquance.

Contre l'autorité parentale:

- L'autorité parentale produit des enfants timides et lâches.

- L'autorité excessive conduit les enfants à la délinquance, à la fugue (la fuite, l’évasion).

- Lorsque les parents sont autoritaires, il n'y a pas de communication entre eux et leurs enfants. En conséquence, ces derniers se cantonnent (s’installent, restent) dans le silence: ils ne parlent pas de leurs problèmes, de leurs souffrances.

Je suis contre l'autorité excessive: les parents recourent systématiquement à la violence et au châtiment corporel qui provoque chez les enfants des traumatismes (إصابات) psychologiques graves.

L'autorité est nécessaire, mais elle ne doit pas devenir un prétexte à la violence physique. Les parents doivent faire preuve de fermeté (sévérité, solidité), tout en restant compréhensifs et humains.

102 votes. Moyenne 3.71 sur 5.

Commentaires (31)

1. sara (site web) 23/11/2013

ewa lah yn3ell limayhcheem

2. kamilia 26/02/2013

je vous remercie!!!!!

3. sabrine 20/02/2013

je suis contre la liberté???

4. nawress 19/02/2013

MERCI BIEN

5. chayma 16/02/2013

merci pour les info

6. Klouz Maj 08/02/2013

Merciiiiiii Beaucoup vraiment c'est très utile !

7. lamia (site web) 16/01/2013

je suis contre la libertè puisque on nè des musulement

8. mohamed 03/01/2013

merci beacoup de cette production

9. hajora (site web) 24/12/2012

mon avis,donner la plus important et je trouve que la liberté et accorder une grande liberté aux jeunes.

10. mabromi (site web) 24/12/2012

merci beaucoup pour cette information

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site