السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

le dernier jour d'un condamné : teste1+ réponses

Chapitre I : Questions/ réponses

Comment le lecteur est-il conduit à prendre parti en faveur du condamné ?

Travail à faire en classe avec les élèves.

1) Par quels procédés Hugo nous conduit-il (en général) à prendre parti en faveur du condamné ?

 Réponse attendue : Le point de vue interne : identification du lecteur au personnage. Cela crée de la « sympathie » au sens premier.

2) Étudiez la structure du texte. Comment se structure ce passage ?

 Réponse attendue : Trois parties :

a) Introduction : premier paragraphe. Fait le bilan de son état.

b) Référence au passé « Autrefois ». Paragraphe sur le bonheur et la liberté. Nombreux termes aux connotations mélioratives.

c) Oppose « Maintenant » (reste du texte) c.-à-d. le présent misérable d’un condamné à mort enfermé dans sa prison.

3) Pour quelle raison le dernier paragraphe est-il plus long que le précédent ?

 Réponse attendue : Parce que l’enfermement a pris tout l’espace mental du condamné. Ce présent consume en quelque sorte le passé.

4) Quelle phrase vient renforcer la structure que l’on a dégagée ?

 Réponse attendue : Trois fois « condamné à mort ». Début, milieu, fin comme une obsession, un refrain. (Noter le point d’exclamation).

5) À propos du paragraphe sur le passé : comment Hugo fait-il pour que l’on se sente proche du condamné ?

 Réponse attendue : « Un homme comme les autres ». Ce n’est pas un monstre, il pourrait être l’un d’entre nous et nous pourrions un jour être à sa place. Ce passé évoque un homme cultivé, imaginatif, etc. connotations positives.

6) Le présent : comment Hugo s’y prend-il pour que l’on perçoive et partage la souffrance du condamné ?

 Réponse attendue : Personnification de la mort (effet de terreur).

7) Quel changement remarquez-vous entre le 1er et le 2ème paragraphe dans l’observation du monde ?

 Réponse attendue : 1er paragraphe : emploi du pluriel ; 2e paragraphe : emploi du singulier.

 Effet produit : le rétrécissement de l’univers : le monde = le cachot ; une vie entière = quelques jours ; l’abondance des idées => l’obsession de la condamnation.

8) Pourquoi n’a-t-on pas de renseignements sur le narrateur ? (pas d’âge, d’identité ni de raisons de sa condamnation).

 Réponse attendue : Le lecteur peut s’identifier. De plus, c’est un exemple universel « un homme comme les autres hommes ».

66 votes. Moyenne 2.88 sur 5.

Commentaires (9)

1. marwan (site web) 26/02/2015

je veux tous les figure de syle de la boite a merveile et merci

2. marwan (site web) 26/02/2015

merci a cette explication

3. anonim (site web) 11/06/2013

merci

4. hicham 10/03/2013

c'est trés bien cette façon de travailler

5. houda 07/06/2012

ca c'est bien mais fais nous plus des examens difficiles ......et merci bien

6. salma (site web) 13/05/2012

j aime beaucoup merci :D

7. manar 04/03/2012

merci bcp

8. lkhmiri 08/01/2012

merci

9. soukaina (site web) 05/06/2011

c'est très bien qu'il y a des examens
mais ou est les corrigés

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×